compteur live

Déclarations des Papes sur le scoutisme

Les papes et le scoutisme

Les textes pontificaux concernant le scoutisme sont nombreux et de diverses portées. Sans être couverts par l'infaillibilité pontificale, l'autorité du magistère ordinaire est reçue normalement par les scouts catholiques avec un respect filial. On essaiera ici de présenter un simple relevé chronologique des références de ces diverses interventions.

« Les Souverains Pontifes Pie X, Benoît XV, et Pie XI ont donné à notre scoutisme leur lettre de naturalisation catholique. »

Le chanoine CornetteLe Chef, Janvier 1930, p.25.
 

St Pie X

« Il m’a été agréable d’apprendre les intéressants détails sur la récente formation des Belgian Catholic Scouts dont vous êtes le chef, sur le but de cette excellente œuvre de jeunesse, qui a rencontré l’approbation de S.E. le cardinal-archevêque de Malines et de l’épiscopat belge. [...] Le Saint-Père, qui a appris lui-même avec satisfaction ces détails, envoie de tout cœur une spéciale bénédiction, gage des faveurs célestes. »

Lettre publiée par P. d’Orome et Pralbeicht, dans le Manuel du boy-scout, Belgique,1914, p.8 et éditée in Études de février 1913[1].
 

Benoît XV

Pie XI

  • 30 mars 1922 : le cardinal Gasparri transmet aux Scouts de France une lettre de Pie XI, qui définit ainsi le but de l’Association :

« Aider les âmes à devenir, sous l’influence de la Grâce divine, des âmes pénétrées des enseignements de la Foi et de la doctrine catholiques, des âmes fidèles à la pratique constante d’une vie religieuse exemplaire, des âmes filialement soumises à la direction de leurs pasteurs et du Souverain Pontife, et du même coup des âmes ardentes, dévouées et chevaleresques. »

Citée par le chanoine Cornette dès le n°1 du journal Le Scouts de France, de janvier 1923 en page 1 et Le Scoutisme du P. Sevin 1922 p.331.
 
Ces mots du Pape deviennent le maître mot que se donne la Fédération, le chanoine Cornette considère "ce programme que nous avons pieusement reçu des mains du chef vénéré de l’Église [...] comme la charte respectée du scoutisme catholique.
  • 23 avril 1922 à chaque St Georges, Pie XI s’adresse aux scouts italiens romains.

« [...] Votre qualité d'éclaireurs signifie donc que vous devez être "les premiers entre les premiers, les premiers de tous "[...] Votre poste est donc le premier entre les premiers, et vous devez être, tous, les premiers entre les premiers; les premiers dans la profession de la Foi chrétienne, les premiers en sainteté, les premiers en dignité de vie, les premiers en pureté, les premiers en toutes les manifestations de la vie chrétienne [...] Nous savons ce que les scouts ont fait dans l'intérêt de la vie chrétienne, ce qu'ils ont fait pour la restauration de la pensée et du sentiment chrétiens dans toutes les manifestations de la vie privée et de la vie publique. »

Lo Scout Italiano, 1922, n°9, p.98, cité in Le Chef de mai 1922, p.30.
 

« Vous êtes des scouts catholiques, c’est-à-dire des scouts qui apportent à ce scoutisme les sublimes caractéristiques de la profession de la Foi et de la vie catholique [...] Soyez des catholiques scouts, c’est-à-dire apportez dans la profession et la vie catholiques les caractéristiques de votre devise [...]. »

Cité in Le Chef de juillet 1923, p.210-211.
 

« Vous êtes [...] les espérances de la religion et de l’Église aussi bien que de la famille et de la patrie. Force et courage non seulement pour éprouver les routes de la terre et trouver les sentiers parfois ardus, mais plus encore pour faire l’éducation de la volonté et maintenir la chair sous la direction de l’esprit. [...] Le scout catholique fort et courageux sait quelle route il doit prendre, quel sentier lui est tracé par le devoir. Pour être scout catholique, il faut [...] un sentiment profond de Dieu, de sa loi divine, de sa divine présence qui harmonise les merveilles de la nature et en marque le point le plus exquis, le secret, l’enseignement le plus précieux. »

Traduction française du discours de Pie XI en septembre 1925, brochure des Scouts de France, Paris 1925, p.3 à 5.
 
  • 24 janvier 1927 lettre de la Secrétaire d’État à propos de la suppression des scouts dans les villes de moins de 20,000 habitants, imposée par l’œuvre des Ballillas fascistes.[7].
  • 6 mai 1928 : seconde lettre de la Secrétaire d’État (Cal Gasparri) à propos de la suppression du scoutisme en Italie, imposée le 9 avril 1928.[8].
  • 2 mars 1933 Entretien de Baden-Powell et de son épouse avec le Pape Pie XI à Rome.[9].
  • 5 avril 1934 : lors de leur second pèlerinage à Pâques de l'année sainte de 1934, avec de la canonisation de Dom Bosco, Pie XI adresse un long discours auxScouts de France :

« La vie chrétienne, vécue avec perfection, voilà chers Scouts et chères Guides, une formule, une nouvelle formule, mais bien en harmonie avec votre programme de scouts et de Guides. [...] Scouts de France, vous êtes des Explorateurs, soyez-le à l'exemple de Saint Jean Bosco qui fut un magnifique explorateur sur toutes les routes du bien [...].  »

L'Aumônier Scout n°96 de 1939 p.178.[10]
 
  • 1936 : brève salutation aux scouts catholiques hollandais.[11]

Pie XII

  • 8 décembre 1944 : lettre d'approbation de la constitution de l'Association Italiennes des Guides (Cal Montini, futur Paul VI).[12]
  • 25 juin 1945 : lettre aux cardinaux pour la reconstitution de l'ASCI (signée du Cal Montini, futur Paul VI).[13]
  • 4 septembre 1946 : lettre pour le premier rassemblement national de l'ASCI[14]
  • 10 septembre 1946 : important discours du Pape, à Castelgondolfo, devant 4.000 scouts catholiques d'Italie, de Belgique, de France, de Hollande et de Suisse.[15] :
Pie XII recevant les scouts à Castelgondolfo, le 10 septembre 1946

«  Quelles sont les raisons qui ont contribué à une rapide diffusion du mouvement scout dans le monde ? Il Nous semble que trois considérations sont principalement à indiquer. 
1. le scoutisme réveille et met en activité dans le jeune homme tout ce qui est naturellement bon, noble, sain : simplicité de vie, amour de la nature et de la patrie, sentiment de l'honneur, maîtrise de soi, obéissance, dévouement au service des autres, dans un esprit de fraternité et de chevalerie ; 
2. le scoutisme veut apporter de l'ordre et de la rectitude dans la vie humaine. Amour de la nature, oui, mais exempt de fantaisie et de sentimentalisme malsain. Même l'amusement, l'excursion, le jeu imposent à chaque Éclaireur des devoirs, des responsabilités particulières, et ne peuvent être que le complément d'une forte et énergique activité à l'école, au bureau, au poste professionnel. Les vacances elles-mêmes ne sont que la sanction d'une année de travail sérieux et régulier; 
3. le scoutisme donne au culte et au service de Dieu la place prépondérante qui leur est due dans la vie de l'homme, et par là-même, il prépare le jeune homme à découvrir dans chaque objet, dans tout ordre, dans toute vertu, dans toute beauté créée, leur vraie valeur, leur véritable splendeur à la lumière du soleil divin. Chercher, trouver, goûter, glorifier Dieu dans ses œuvres, voir toute la création dans la lumière qui l'éclaire ; voilà ce qui constitue le fonds de votre vie d' "Éclaireurs" (...) 
Votre association a pour devise : "Estote parati". Soyez prêts surtout pour le moment, connu de Dieu seul, où le Seigneur vous appellera à rendre compte des talents qui vous ont été confiés, à savoir aussi bien des grâces et des dons surnaturels que des dons naturels de l'âme et du corps, dont il vous a comblés, afin que vous en usiez pour sa gloire et pour votre bien et celui de vos semblables (...). »

 

« [...] vous avez compris aussi que la route conduit au terme et que le Christ, qui s'est fait votre guide et votre compagnon tout le long du chemin, en est aussi le but, puisque vous n'en sauriez avoir d'autre que la vérité et la vie. Suivez-le, et par la « voie royale de la Croix, il vous introduira dans le royaume de son Père, qui est justice et paix et joie dans l'Esprit Saint ». (Rom. XIV, 17). Forts de cette lumière, de cette joie, de cette vie, marchez d'un pas ferme et alerte ! »

  • 3 novembre 1949 : Lettre[21] à l'Aumônier Général de l'Association des scouts catholiques Italiens, par le substitut à la Secrétairerie d’État Mgr Montini (futur Paul VI) :

« [...] L'expérience rend bon témoignage de la valeur formative du Scoutisme; et les valeurs qu'il inculque — honneur, loyauté, esprit chevaleresque et généreux, de service du prochain — tandis qu'elles s'adaptent si bien au caractère ardent du garçon, constituent un solide fondement naturel sur lequel se greffe ou se développe plus facilement la vie de la grâce.

Justement en raison de cette harmonieuse rencontre d'éléments naturels et surnaturels, il s'est fait, que bon nombre de vocations sacerdotales et religieuses ont trouvé dans le scoutisme le climat le plus favorable à développement.

[...] En cette noble entreprise, leur zèle sera remarquablement aidé par les qualités caractéristiques de leur formation, c'est-à-dire par l'heureux mélange d'application au réel et de culte de la fantaisie, d'esprit d'initiative personnelle et de sens très vif de la solidarité, d'humble souci du pratique immédiat et d'élan vers les grands idéaux de la vie.

Qu'ils ne s'abandonnent pas à une excessive confiance dans les promptes adhésions des garçons pour faire nombre; car à des adhésions faciles correspondent des désertions faciles. Que plutôt ils persévèrent à déposer la semence, certains que leurs efforts recevront du Seigneur la récompense du fruit et de la croissance [...]. »

Documenti pontifici sullo scoutismo, édition de 1952, p.134 à 136.
 
  • 5 janvier 1950 aux Guides catholiques venues en pèlerinage pour l'année sainte[22].
  • 6 juin 1952 Allocution[23] de Pie XII au Congrès des chefs du scoutisme catholique réunis à Rome :

« L'expérience d'une trentaine d'années a amplement démontré la valeur formatrice du scoutisme. Que de belles figures de grands chrétiens, de héros et de chefs, que de vocations religieuses et sacerdotales ont pris naissance dans les Troupes ! [...] Pour atteindre ce but, la Promesse d'observer la Loi scoute, avec la grâce de Dieu, est un levier puissant, qui soulève la jeunesse au-dessus des faiblesses et des tentations. Basée sur les fondements de la loi naturelle, la Loi scoute, par l'éducation de l'effort, par la pratique quotidienne de bonnes actions volontaires, fait appel à la droiture et à la fidélité dont les jeunes ont si grand désir et qu'ils sont heureux d'être aidés à garder fermement [...] Qui pourrait nier l'opportunité d'une telle éducation dans une civilisation, où règnent l'égoïsme, la défiance, la lâcheté, l'amour effréné du plaisir ? [...] la formation du caractère, qui est la fin principale du scoutisme, doit avoir une orientation franchement sociale et apostolique. Elle doit préparer à servir le prochain à la fois dans les contacts personnels et dans les institutions civiles et religieuses [...] L'amour que les scouts ont toujours eu pour la Personne divine du grand Chef, qui est la Route, la Vérité et la Vie, doit demeurer leur lumière et le soutien de leurs efforts quotidiens. »

« [...] Exaucez, ô Mère, l'ardente prière qu'aujourd'hui, de tous les coins de France, la grande famille des scouts catholiques élève à votre trône. Qu'elle soit par votre intercession une légion pacifique d'âmes vouées à Jésus-Christ et aux intérêts de son règne, ainsi qu'une vaillante armée de cœurs sans peur et sans reproche [...]. »

« [...] Votre style de vie trempe les caractères; il forge des volontés capables, avec l'aide de Dieu, de résister aux sollicitations du mal, si fréquentes hélas en tant de milieux de vie. Dans un monde qui cède à l'immoralité et s'abandonne avec insouciance aux facilités de l'existence, que ce Jamboree soit comme l'affirmation d'une jeunesse fière de sa loi de pureté, de courage et de noblesse, qui n'est que l'écho de la morale inscrite par Dieu au cœur de l'homme [...]. »

Bx Jean XXIII

Paul VI

« (...) Fils de France, soyez les bienvenus! Chefs et Cheftaines des Scouts de France, vous êtes chez vous dans cette Rome catholique, qui accueille les fils de l’Eglise de toutes les parties du monde, mais qui réserve toujours une place de choix aux fidèles de la Nation qui a toujours été fière de s’appeler la fille aînée de l’Eglise.

Nous sommes heureux que vous célébriez les grandes journées du mystère pascal avec Nous. Nous voulons vous sentir proches, Nous voulons prier avec vous et pour vous; cette union qui nous rassemble tous dans le Christ, c’est avec vous que Nous voulons la goûter, avec vous, chers jeunes amis, avec vous, magnifiques Chefs et Cheftaines de la splendide troupe des Scouts de France!(...) »

« Chers Scouts et Guides d'Europe

Sachez que vous êtes toujours des amis pour nous. Nous avons grande confiance dans votre présence et dans votre travail et dans votre association et dans l'esprit du scoutisme. Soyez bénis ! Rapportez, avec le souvenir du jubilé auquel vous avez participé, les sens de la fermeté et de la fidélité au Christ et à son enseignement. »

Discours du pape et Chronique romaine n°304, 1er octobre 1975[38].
 

Bx Jean-Paul II

« [...] Éveillez et formez les jeunes aux ruptures et aux choix profonds, pour qu'ils deviennent responsables d’eux-mêmes, et capables de contribuer à redonner à notre monde perturbé sa véritable finalité qui est le service intégral de l’homme, selon les critères de l’Évangile ! Courage et confiance ! »

« J'adresse maintenant mon salut cordial aux Prêtres et Dirigeants des Guides et Scouts d'Europe réunis à Rome pour un congrès concernant la catéchèse et leur insertion dans les Églises locales. En communion fraternelle avec les autres forces ecclésiales, sous la direction du Magistère de l’Église, soyez les formateurs d'une maturation de la conscience chez les jeunes en alimentant dans cette conscience, au moyen de la vie sacramentelle et d'une direction spirituelle droite, le courage de donner un lumineux témoignage chrétien. Que ma bénédiction vous soutienne !. »

Osservatore Romano du 18 novembre, 4e de couverture du Maîtrises n°59 de décembre 1982.
 

« [...] Être chrétien signifie œuvrer inlassablement pour construire la paix et l'unité dans l’Église et dans le monde. Pour vous en particulier, cela signifie travailler au sein de la grande famille des Scouts, dont vous êtes les frères et sœurs, avec votre pédagogie spécifique. En vivant le commandement de l'amour, dit Jésus, "tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples" (Jn 13, 35)... La loi scoute est votre idéal. Elle vous appelle à développer les valeurs humaines fondamentales : l'honnêteté, la loyauté, le sens du devoir bien fait, l'amour de la nature et le service du prochain. C'est en donnant qu'on reçoit, en agissant avec attention envers ses frères qu'on trouve le véritable bonheur. La pédagogie scoute vous offre des instruments précieux pour construire votre personnalité. Vous avez à vos côtés des chefs et des adultes qui, en vous guidant avec fermeté, délicatesse et patience, désirent vous aider à donner le meilleur de vous-mêmes. [...] Et maintenant nous allons prier en latin : Pater noster. Je pense que vous, les scouts, vous savez encore le latin. »

«  La rencontre entre la méthode scoute et les intuitions du Père Sevin, s.j., a permis d’élaborer une pédagogie basée sur les valeurs évangéliques, où chaque jeune est conduit à s’épanouir et à développer sa personnalité, en faisant fructifier les talents qu’il porte en lui. La loi scoute, entraînant les jeunes dans la voie des vertus, les invite à la rectitude morale et à l’esprit d’ascèse, et les oriente ainsi vers Dieu et les appelle à servir leurs frères s’attachant à faire le bien, ils deviennent des hommes et des femmes capables de prendre des responsabilités dans l’Église et dans la société. Au sein d’une patrouille, dans les camps et dans d’autres circonstances, les scouts découvrent le Seigneur à travers les merveilles de la création, qu’ils sont appelés à respecter [...] À l’approche de l’an 2000, je souhaite vivement que le mouvement scout continue à se laisser interroger sur sa façon de vivre de manière plus radicale les engagements évangéliques et à donner un témoignage de collaboration harmonieuse et de communion. En ce sens, il sera important de reconnaître toujours d’avantage les sensibilités propres de certaines unités au sein même des fédérations, dans une volonté de dialogue et de compréhension. Il serait aussi particulièrement significatif que l’unité du mouvement scout, parfois brisée dans le passé, se réalise au cours du grand Jubilé, ainsi, aux yeux du monde, serait donné un témoignage de l’amour fraternel et de la réconciliation, qui permettent de reconnaître les disciples du Seigneur (cf. Jn 4,7-9). »

«  [...] Je désire également m'adresser à toute la famille des scouts polonais, à laquelle le nouveau bienheureux était profondément lié. Qu'il devienne votre patron, maître de noblesse d'âme et intercesseur de paix et de réconciliation[...]. »

« [...]Très chers amis, le chemin des scouts de l'AGESCI vise à former la personnalité des enfants, des jeunes et des adultes selon le modèle évangélique. Il s'agit d'une école de vie, dans laquelle on apprend un "style" qui, s'il est correctement assimilé, se garde pour toute la vie. Ce style se résume dans la parole "service" [...]. »

« [...] Itinéraire privilégié de croissance spirituelle, l'expérience scoute est un chemin de grande valeur pour permettre l'éducation intégrale de la personne. Elle aide à surmonter la tentation de l'indifférence et de l'égoïsme pour s'ouvrir au prochain et à la société. Elle peut favoriser efficacement l'accueil des exigences de la vocation chrétienne: être "sel de la terre et lumière du monde" (cf. Mt 5, 13-16). Je vous invite à être fidèles à la riche tradition du mouvement scout, engagée dans la formation au dialogue, au sens de la justice, à la loyauté, à la fraternité dans les rapports sociaux [...] Chers Guides et Scouts d'Europe, vous êtes un don précieux non seulement pour l'Église, mais aussi pour l'Europe nouvelle que vous voyez se construire sous vos yeux, et vous êtes appelés "à participer, avec toute l'ardeur de votre jeunesse, à la construction de l'Europe des peuples, pour que chaque personne soit reconnue dans sa dignité d'enfant bien-aimé de Dieu et qu'advienne une société fondée sur la solidarité et sur la charité fraternelle" ( voir aussi Audience avec les guides et les scouts d'Europe, 3 août 1994) [...]. »

  • 26 août 2003 Reconnaissance pour une période "ad experimentum" de 5 ans par le Conseil Pontificalpour les Laïcs de l'UIGSE-FSE comme association internationale de fidèles de droit pontifical[43].
  • 23 octobre 2004 pour les 30 ans de l'AGESCI et les 50 ans du Mouvement adultes scouts catholiques italiens (MASCI) :

«  Le pape vous regarde avec confiance et espérance, et vous accompagne dans la grande aventure de la vie avec sa prière et sa sympathie [...] Aujourd'hui vous avez voulu renouveler votre "Promesse" devant le pape et je suis heureux d'être témoin de votre résolution d'être fidèles à Dieu qui vous appelle à vivre la communion et l'amitié avec Lui; fidèles à vous-mêmes, dans la recherche et la réalisation du projet que le Père, dans son amour, a élaboré pour chacun; fidèles envers le prochain, qui attend de vous le don d'un engagement pleinement humain et chrétien [...] Dans cet engagement à la fidélité, la Loi scout, grâce à laquelle, comme aimait le dire votre fondateur, Lord Baden-Powell, vous pouvez rendre possible l'impossible, peut vous aider. [...] Le pape a exhorté les plus petits à "faire de (leur) mieux" pour grandir dans la joie en découvrant les merveilles de la création. Aux plus grands, il demande d'être "toujours prêts" pour le bien, de "faire du verbe "servir" la devise de (leur) vie, convaincus que le don de soi est le secret qui peut rendre l'existence belle et féconde [...] Soyez des hommes et des femmes qui, en se référant à l’Évangile de Jésus, savent apprendre aux autres à vivre dans la liberté et la responsabilité, "nager à contre-courant" pour vaincre la tentation de l'individualisme, de la paresse, du non-engagement [...] Je vous invite à faire de ce mystère du "Corps donné" et du "Sang versé" un point constant de référence dans vos choix quotidiens [...] "Duc in altum" n'ayez pas peur d'avancer avec imagination, sagesse et courage sur les routes de l'éducation des jeunes générations. L'avenir du monde et de l’Église dépend aussi de votre passion éducative". »

Benoît XVI

« [...] Depuis un siècle, à travers le jeu, l’action, l’aventure, le contact avec la nature, la vie d’équipe et le service des autres, une formation intégrale de la personne humaine est offerte à tous ceux qui rejoignent le scoutisme. Fécondé par l’Évangile, le scoutisme est non seulement un lieu de croissance humaine vraie, mais aussi le lieu d’une proposition chrétienne forte et d’une véritable maturation spirituelle et morale, ainsi qu’un authentique chemin de sainteté; il sera bon de se rappeler, comme le soulignait le Père Jacques Sevin, SJ, fondateur du scoutisme catholique, que «la sainteté n’est d’aucun temps ni d’aucun uniforme particulier» [...]
Avec toutes les personnes qui, dans votre pays, ont bénéficié d’une structure scoute, que ce soit chez les Scouts et les Guides de France, chez les Scouts et Guides d’Europe, ou encore chez les Scouts et les Guides unitaires de France, je me réjouis que, depuis l’appel lancé en 1997 par mon prédécesseur à plus d’unité dans le scoutisme catholique, des collaborations puissent se réaliser, dans le respect des sensibilités de chaque mouvement, en vue d’une plus grande unité au sein de l’Église (...)
Je rends grâce au Seigneur pour tous les fruits que, au long de ce siècle, le scoutisme a portés. Avec toute l’Église, je fais confiance aux différents mouvements, Scouts de France, Scouts et Guides d’Europe, Scouts et Guides unitaires de France, afin de poursuivre la route, dans un soutien de plus en plus fort entre les mouvements, et de proposer aux garçons et aux filles d’aujourd’hui une pédagogie qui forme en eux une personnalité forte, fondée sur le Christ et désireuse de vivre des idéaux élevés de foi et de solidarité humaine. 
De ce point de vue, la promesse et la prière scoutes constituent une base et un idéal à développer tout au long de l’existence. C’est ce que rappelait déjà Lord Baden-Powell : «Soyez toujours fidèles à votre Promesse scoute même quand vous aurez cessé d’être un enfant – et que Dieu vous aide à y parvenir!» Lorsque l’homme s’efforce d’être fidèle à ses promesses, le Seigneur lui-même affermit ses pas.
Aux Scouts et Guides qui composent les trois mouvements, aux jeunes, aux adultes et aux aumôniers qui les accompagnent, aux familles, aux anciens Scouts et Guides, j’accorde de grand cœur, ainsi qu’à vous-même et à tous les Pasteurs de l’Église en France, la Bénédiction apostolique. »

Pape-fse.jpg
 

«  Je salue le groupe des Scouts d’Europe qui entendent réaffirmer ce matin, par leur présence, leur participation ecclésiale, après avoir renouvelé leur promesse scoute, qui les engage à accomplir leur devoir envers Dieu et à servir les autres avec générosité [...] Je m’adresse aussi à tous les scouts et à toutes les guides du monde qui renouvellent leur promesse aujourd’hui, jour du centenaire du début du scoutisme : [...] En effet, il y a exactement cent ans, le 1er août1907, sur l’île de Brownsea, eut lieu le premier camp scout de l’histoire [...] Je souhaite de tout cœur, que le mouvement éducatif du scoutisme, jailli de la profonde intuition de Lord Robert Baden-Powell, contribue à la formation humaine, spirituelle et civile dans tous les pays du monde. »

«  Je salue les pèlerins francophones et plus particulièrement les Scouts Unitaires de France, qui célèbrent cette année leur quarantième anniversaire. [...] »

Sources

http://fr.scoutwiki.org/Les_Papes_et_le_scoutisme

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×